Voici quelques conseils pratiques pour vous aider à communiquer avec une personne aphasique

- Contribuez à maintenir chez la personne aphasique le désir de communiquer en encourageant ses moindres tentatives de communication.

      - Si elle fait des erreurs, il peut être bon de les corriger, mais il convient de le faire délicatement, de façon indirecte, et d'éviter de la corriger continuellement.

      - Adressez-vous à elle et traitez-la en personne adulte et intelligente. Évitez les jeux de physionomie exagérés et les comportements infantiles.

      - Si elle ne vous comprend pas la première fois, formulez votre phrase autrement en utilisant des phrases courtes et simples et en parlant plus lentement. Évitez une voix trop forte, l'aphasie n'entraîne pas la surdité.

      - Soyez prudent quand vous discutez de ses problèmes devant elle: certaines personnes aphasiques comprennent très bien, d'autres comprennent par intermittence.

      - Si la personne vous questionne sur son problème de langage, n'hésitez pas à être franc.

     - Si la personne persiste à vouloir s'exprimer et qu'il vous est impossible de la comprendre, il est préférable, à ce moment-là, de changer de sujet de conversation et de lui dire aimablement: « On va laisser faire pour le moment et on y reviendra un peu plus tard. Les mots vont probablement vous revenir ».

      - Autant que possible, et tout dépendant du type d'aphasie, il est recommandé de centrer vos sujets de conversation sur la situation en cours. Avant de changer le sujet de la conversation, annoncez ce changement en disant: « Nous avons fini (le sujet en cours), nous parlerons maintenant de... »

- Lorsque l'on ne parvient pas à comprendre ce que la personne aphasique veut nous communiquer, on peut observer sa mimique, tenir compte du contexte et vérifier certains besoins de la personne ayant trait à son confort, ses valeurs, ses intérêts. Formulez vos questions de façon à obtenir une réponse par un « oui » ou  par  un « non ».

      - Durant les activités pour lesquelles vous devez aider la personne aphasique (s'habiller, se laver, manger), vous pouvez contribuer à une stimulation linguistique en verbalisant pour elle les actions en cours. Évitez cependant d'abuser de cette méthode et d'épuiser la personne que vous désirez aider.

      - Encouragez la personne aphasique à utiliser des gestes comme complément à ses tentatives d'expression. Il faut cependant éviter que les gestes ne remplacent la parole.

     -- Encouragez aussi l'utilisation d'expressions courantes, telles les formules de politesse et les salutations.

      - Ne vous étonnez pas de l'utilisation de jurons par la personne aphasique. Donnez-lui, si c'est possible, le mot qui lui manque à ce moment-là.

      - Donnez-lui tout le temps nécessaire pour s'exprimer sans l'interrompre et sans lui fournir toutes sortes de phrases qui ne peuvent qu'ajouter à sa confusion et à sa frustration. Si elle ne parvient pas à trouver le mot qu'elle cherche, vous pouvez lui accorder votre aide, soit en lui donnant le mot, soit en formulant lentement le début du mot pour qu'elle le complète elle-même.

      - Toute personne aphasique, quel que soit le type ou la sévérité de son aphasie, peut, dans certaines circonstances, éprouver des difficultés à suivre une conversation. C'est le cas si plusieurs personnes parlent en même temps, si on change rapidement de sujet ou, encore, s'il y a du bruit ambiant.

      - Si la personne ne semble pas bien comprendre, vous pouvez faciliter sa compréhension par les moyens suivants:

                        -       soyez concret;

-       obtenez d'abord son attention;

-       parlez un peu plus lentement;

-       utilisez des mots simples et des phrases courtes;

-       ne donnez pas toutes les informations dans une même phrase;

-       utilisez des gestes et des mimiques.

- Évitez de vous adresser à la personne aphasique dans le bruit ou l'agitation, par exemple quand la radio ou le téléviseur fonctionne.

Accueil

Comment communiquer avec une personne aphasique?

L'aphasie

La rééducation

La dysphasie

Le logo de l'aphasie